RGPD : Nouvelles responsabilités des sociétés à l’ère de la protection des données


Depuis l’entrée en vigueur du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) en mai 2018, les entreprises et organisations sont confrontées à de nouvelles responsabilités en matière de traitement et de protection des données personnelles. Cet article vous présente un aperçu détaillé des obligations légales imposées par le RGPD, ainsi que des conseils pour assurer la conformité de votre entreprise et minimiser les risques juridiques.

Les principes fondamentaux du RGPD

Le RGPD repose sur plusieurs principes essentiels visant à garantir une protection adéquate des données personnelles, notamment :

  • La licéité, la loyauté et la transparence du traitement : Les données doivent être traitées de manière licite, loyale et transparente vis-à-vis des personnes concernées.
  • La limitation des finalités: Les données ne doivent être collectées que pour des finalités déterminées, explicites et légitimes, et ne pas être ultérieurement traitées de manière incompatible avec ces finalités.
  • L’exactitude: Les données doivent être exactes et mises à jour régulièrement.
  • La sécurité: Les entreprises doivent mettre en place des mesures techniques et organisationnelles appropriées pour assurer un niveau de sécurité adapté au risque.
  • La responsabilité: Les entreprises doivent être en mesure de démontrer leur conformité aux principes du RGPD.

Les obligations des entreprises en matière de protection des données

Sous l’égide du RGPD, les entreprises sont tenues de respecter un certain nombre d’obligations, parmi lesquelles :

  • Mise en place d’un registre des traitements: Les entreprises doivent tenir un registre documentant les traitements de données personnelles qu’elles effectuent. Ce registre doit inclure des informations sur les finalités du traitement, les catégories de données concernées, les destinataires auxquels les données sont divulguées et les mesures de sécurité mises en place.
  • Désignation d’un responsable de la protection des données (DPO): Les entreprises dont le traitement des données personnelles est susceptible d’engendrer un risque élevé pour les droits et libertés des personnes concernées doivent désigner un DPO. Ce dernier est chargé de superviser la conformité au RGPD et de conseiller l’entreprise sur les questions relatives à la protection des données.
  • Évaluation d’impact relative à la protection des données (EIPD): Avant d’entreprendre un traitement susceptible d’engendrer un risque élevé pour les droits et libertés des personnes concernées, les entreprises doivent réaliser une EIPD. Cette évaluation permet d’identifier et de minimiser les risques liés au traitement et doit être réalisée en collaboration avec le DPO.
  • Notification des violations de données: En cas de violation de données personnelles, les entreprises sont tenues d’informer l’autorité de contrôle compétente (en France, la CNIL) dans un délai de 72 heures. Si la violation est susceptible d’entraîner un risque élevé pour les droits et libertés des personnes concernées, ces dernières doivent également être informées sans délai.
  • Transferts internationaux de données: Le RGPD encadre strictement les transferts de données personnelles en dehors de l’Union européenne. Les entreprises doivent s’assurer que le niveau de protection des données est adéquat dans le pays destinataire et mettre en place des garanties appropriées, telles que des clauses contractuelles types ou des règles d’entreprise contraignantes.

Les sanctions encourues en cas de non-conformité au RGPD

Le non-respect du RGPD peut entraîner des sanctions financières importantes pour les entreprises. Les autorités de contrôle disposent d’un large éventail de pouvoirs pour sanctionner les manquements :

  • Avertissements et injonctions: Les autorités peuvent adresser aux entreprises des avertissements ou leur enjoindre de se conformer aux dispositions du RGPD dans un délai donné.
  • Amendes administratives: Les entreprises peuvent se voir infliger des amendes allant jusqu’à 20 millions d’euros ou 4% du chiffre d’affaires annuel mondial, selon le montant le plus élevé.
  • Sanctions pénales: Dans certains cas, les responsables du traitement des données peuvent être poursuivis pénalement et encourir des peines d’emprisonnement.
  • Actions en justice: Les personnes concernées peuvent intenter des actions en justice pour obtenir réparation des dommages subis en raison d’un traitement non conforme au RGPD.

Comment assurer la conformité de votre entreprise au RGPD

Pour garantir le respect du RGPD et minimiser les risques juridiques, voici quelques conseils :

  • Former et sensibiliser l’ensemble des collaborateurs aux enjeux de la protection des données et aux obligations légales découlant du RGPD.
  • Établir une cartographie des traitements de données personnelles réalisés par l’entreprise afin de mieux identifier les risques et les mesures à mettre en place pour y remédier.
  • Mettre en œuvre une politique de protection des données, incluant des procédures internes pour assurer le respect des droits des personnes concernées (droit d’accès, de rectification, d’effacement, etc.).
  • Renforcer la sécurité informatique de l’entreprise : chiffrement des données, pseudonymisation, mise à jour régulière des logiciels et systèmes d’exploitation, etc.
  • Vérifier la conformité des relations contractuelles avec les sous-traitants et partenaires commerciaux impliqués dans le traitement des données personnelles.
  • Solliciter l’aide d’un avocat spécialisé pour vérifier la conformité de l’entreprise au RGPD et bénéficier de conseils juridiques adaptés.

Dans un contexte où la protection des données personnelles est devenue un enjeu majeur pour les entreprises et les citoyens, il est essentiel pour les organisations de se conformer aux dispositions du RGPD et d’adopter une démarche proactive en matière de protection des données. En respectant ces obligations légales, les entreprises pourront non seulement éviter des sanctions financières et pénales, mais également renforcer leur image auprès de leurs clients et partenaires, tout en garantissant la confiance dans un monde numérique de plus en plus complexe.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *