Les étapes pour créer une société par actions simplifiée (SAS)


Créer une société par actions simplifiée (SAS) peut sembler complexe, mais avec les bonnes informations et un peu de temps, cela devient beaucoup plus simple. Dans cet article, nous vous présenterons les différentes étapes à suivre pour créer votre SAS et commencer à faire des affaires en toute légalité.

1. Choisir le statut juridique et préparer les documents nécessaires

Pour créer une société par actions simplifiée, il faut d’abord choisir ce statut juridique parmi les autres formes de sociétés existantes. Ce choix doit être mûrement réfléchi en fonction des besoins spécifiques de l’entreprise, tels que la taille, le secteur d’activité et le nombre d’actionnaires. Une fois cette décision prise, il est nécessaire de préparer les documents indispensables à la création de la SAS, tels que les statuts, qui doivent être rédigés avec soin pour éviter tout problème ultérieur.

2. Immatriculer la société auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI)

Une fois les statuts rédigés, il est important de procéder à l’immatriculation de la société auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI). Cette étape consiste à déclarer l’existence légale de la société et à obtenir un numéro SIRET. Il est à noter que l’immatriculation doit être effectuée dans les 30 jours suivant la signature des statuts de la société.

3. Publier un avis de constitution dans un journal d’annonces légales

La publication d’un avis de constitution dans un journal d’annonces légales est une étape obligatoire pour la création d’une SAS. Cet avis doit contenir certaines informations sur la société, telles que sa dénomination sociale, son objet social, son siège social et le montant du capital social. Cette démarche permet d’informer le grand public de la création de l’entreprise et de respecter les obligations légales en matière de transparence.

4. Effectuer les démarches auprès du greffe du tribunal

Pour finaliser la création de votre SAS, il est nécessaire de déposer un dossier complet auprès du greffe du tribunal compétent. Ce dossier doit comprendre plusieurs documents, dont les statuts, l’attestation de parution de l’avis de constitution dans un journal d’annonces légales, le justificatif du siège social et les pièces d’identité des dirigeants. Le greffe se chargera ensuite d’enregistrer la société et de lui délivrer un extrait Kbis, preuve de son existence juridique.

5. Obtenir l’aide d’un professionnel lors des différentes étapes

Bien que la création d’une SAS soit une procédure relativement simple, il est souvent recommandé de faire appel à un professionnel pour vous accompagner tout au long des différentes étapes. En effet, la rédaction des statuts et la constitution du dossier de création peuvent s’avérer complexes pour les personnes non initiées. Faire appel à un notaire ou un avocat spécialisé peut vous aider à gagner du temps et à éviter les erreurs susceptibles de retarder la création de votre société. Pour en savoir plus sur l’accompagnement juridique dans ce domaine, consultez le site notaires-rapportannuel2015.fr.

En résumé, créer une société par actions simplifiée (SAS) nécessite de suivre plusieurs étapes. De la rédaction des statuts à l’immatriculation en passant par la publication d’un avis de constitution, chaque démarche doit être effectuée avec soin pour assurer le bon fonctionnement de votre entreprise. N’hésitez pas à solliciter l’aide d’un professionnel pour vous accompagner dans ce processus et garantir la réussite de votre projet.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *